charbon


charbon

charbon [ ʃarbɔ̃ ] n. m.
charbun XIIe; lat. carbo, onis
IMatière où domine le carbone.
1Combustible solide, noir, d'origine végétale. Charbon de bois, obtenu par la combustion lente et incomplète du bois.
Spécialt Charbon de terre. Charbon minéral. anthracite, houille, lignite. Exploitation du charbon. charbonnage. Mine de charbon. Extraction du charbon. Chimie du charbon. carbochimie . Lavage, criblage du charbon. Morceaux de charbon. Poussière de charbon. poussier. Charbon aggloméré. boulet, briquette. Seau, soute à charbon. Marchand de charbon. charbonnier; bougnat. Relatif au charbon. charbonnier; charbonneux. Chauffage au charbon.
Loc. fam. Aller au charbon : devoir faire le plus gros d'un travail. C'est encore nous qui devons aller au charbon.
2Un charbon : morceau ou parcelle de charbon. Charbons ardents. 1. braise. Loc. fig. Être sur des charbons ardents : être très impatient et anxieux (cf. Être sur le gril).
3Charbon animal : produit de réduction par la chaleur des substances animales et qui est employé comme décolorant. ⇒ noir (animal).
4Fusain. Dessin au charbon.
5Médicament à base de charbon végétal activé, utilisé pour ses propriétés d'adsorption des gaz. Prendre des granulés de charbon. Pastilles de charbon, employées contre certains maux d'estomac.
6 Électrotechn. Électrode constituée principalement de carbone. Charbons d'une pile, d'un arc électrique. Balai d'une machine tournante. Remplacer les charbons usés d'un moteur.
II
1Maladie infectieuse de l'homme et des animaux causée par le bacille du charbon (Bacillus anthracis). Charbon de l'homme. Charbon contagieux du mouton, du porc.
2Maladie des plantes provoquée par le bacille du charbon ou par un champignon de l'ordre des ustilaginales. anthracnose, carie, 1. nielle, rouille. Charbon des graminées, du blé.

charbon nom masculin (latin carbo, -onis) Roche stratifiée combustible, de couleur noire, formée par l'accumulation de débris végétaux transformés par la carbonisation. Poussière de charbon : Avoir un charbon dans l'œil. Reste calciné d'un aliment, de quelque chose. Beaux-arts Synonyme vieilli de fusain. Électricité Électrode en charbon. Matière constituant les balais d'une machine électrique tournante. ● charbon (expressions) nom masculin (latin carbo, -onis) Familier. Aller au charbon, s'astreindre à une tâche pénible. Être sur des charbons (ardents), être impatient ou inquiet. Charbon de bois, résidu solide de la carbonisation du bois. Charbon brut, charbon sortant de la mine avant tout traitement. Charbon lavé, charbon qui a subi une préparation mécanique destinée à éliminer les stériles et à classer les morceaux selon leurs dimensions. Charbon de terre ou charbon minéral, noms usuels des combustibles minéraux fossiles solides (anthracite, houille, lignite). Charbon activé, médicament utilisé pour ses propriétés d'adsorption (fixation par simple contact) des gaz, des liquides et des toxiques. Papier au charbon, papier photographique dont la couche est faite de charbon ou autres pigments en suspension dans de la colle ou de la gélatine bichromatée. ● charbon (synonymes) nom masculin (latin carbo, -onis)
Synonymes :
- Beaux-arts. fusain ● charbon nom masculin (bas latin carbo, -onis, maladie) Maladie commune à l'homme et aux animaux, provoquée par Bacillus (ou, suivant la classification de Prévot, Bacteridium) anthracis. (On dit aussi charbon bactéridien.) Maladie cryptogamique des céréales, due à une ustilaginale, et se traduisant par l'apparition de sacs de spores noires à la place des grains. (Le charbon peut frapper toutes les espèces de céréales. On le combat en désinfectant les semences [dithiocarbamates, etc.].) ● charbon (expressions) nom masculin (bas latin carbo, -onis, maladie) Charbon symptomatique, maladie surtout fréquente chez les bovins, due au développement d'une bactérie, que l'on prévient par vaccination annuelle.

charbon
n. m.
rI./r
d1./d Combustible solide, de couleur noire, contenant une forte proportion de carbone. Charbon de terre: houille. Charbon de bois: résidu de la pyrolyse du bois. Charbon actif, traité de façon à présenter une très grande surface par unité de masse (env. 2 000 m2/g) et utilisé comme catalyseur, adsorbant, décolorant, etc.
|| Poussière, morceau de charbon. Il a un charbon dans l'oeil.
|| (Afr. subsah., Réunion) Charbon de bois.
|| Loc. fig. être sur des charbons ardents: être impatient, ou dans un état de grande tension.
d2./d ELECTR Morceau de charbon constituant un balai de dynamo, de moteur.
d3./d Fusain. Dessin au charbon.
rII./r
d1./d Maladie des céréales causée par des champignons parasites dont les spores noires envahissent les grains. Charbon du maïs, du mil, du riz.
d2./d Maladie infectieuse, contagieuse, commune à certains animaux (porc, mouton, boeuf, cheval, lapin, etc.) et à l'homme, causée par le bacille charbonneux (Bacillus anthracis) et se traduisant par des pustules qui se rompent en laissant des escarres noires.

I.
⇒CHARBON1, subst. masc.
I.— Combustible de couleur noire riche en carbone, utilisé comme source de chaleur et d'énergie.
SYNT. Brûler du charbon; chauffage au charbon; cuisinière, chaufferette, gazogène, poêle à charbon.
A.— Charbon de bois (et autrefois charbon).
1. [Le charbon utilisé comme combustible] Résidu de la combustion incomplète du bois à l'abri de l'air, dans les meules, ou sous-produit de sa distillation, dans les fours ou les cornues. Fourneau, gril à charbon de bois. Le soir, un cercle rougeâtre de meules de charbon s'allumait dans l'ombre (SCHWOB, Le Livre de Monelle, 1894, p. 62) :
1. Vous savez qu'à cet endroit il y a un petit hameau de charbonniers et qu'on y fabrique du charbon de bois en grande quantité.
G. LEROUX, Le Mystère de la chambre jaune, 1907, p. 58.
HIST. [Le charbon comme symbole d'une puissance occulte] Les affiliés à l'œuvre du charbon (GIONO, Angelo, 1958, p. 11). Cf. carbonarisme (dér. sous carbonaro) et charbonnerie (B)
2. [Le charbon utilisé comme combustible à l'état incandescent] Braise. Charbon ardent; faire cuire, griller (qqc.) sur des charbons. Rallumant avec un charbon au bout d'une pince une pipe qui s'éteignait toujours (E. et J. DE GONCOURT, Charles Demailly, 1860, p. 187). La sacristine (...) avait été à l'âtre du presbytère chercher des charbons pour les encensoirs (RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1883, p. 46).
Loc., au fig. Être (ou marcher) sur des charbons (ardents). [P. réf. à une ordalie médiév.] Être très inquiet ou extrêmement impatient :
2. Je voudrais bien pouvoir épargner à quelqu'un cette fâcheuse discussion; parce que je sens que ce quelqu'un est ici sur des charbons.
P.-A. DE BEAUMARCHAIS, Mémoires, t. 1, 1789, p. 131.
Accumuler des charbons sur la tête de son ennemi. [P. allus. à la Bible, Proverbes 25 (21-22)] L'inciter au remords (en lui rendant le bien pour le mal). Tout bonheur accumule des charbons sur notre tête (AMIEL, Journal intime, 1866, p. 438).
3. P. anal.
a) [de production] Résidu de la combustion incomplète d'une autre matière que le bois, et en particulier d'un aliment. Réduire en charbon. Les pommes de terre sont en charbon (ZOLA, La Joie de vivre, 1884, p. 1025). Une partie de l'amande a passé à l'état de charbon (BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 118).
b) [de fonction] Région. Charbon blanc. Épi de maïs sec utilisé pour alimenter un feu (cf. PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1932, p. 86).
c) [de couleur] Les yeux de charbon de la servante pétillèrent de curiosité maligne (T. GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 293).
P. métaph. L'important, c'était de jeter du charbon sous ma sensibilité qui commençait à fonctionner mollement (BARRÈS, Le Jardin de Bérénice, 1891, p. 120).
B.— Charbon (d'extraction). Solide résultant de la fossilisation de végétaux et qui existe en gisements. Synon. vieilli charbon de pierre, de terre; charbon fossile. Puissance calorifique du charbon; industries du charbon; crise du charbon. L'anthracite est un charbon plus pur que la houille (M. BOULE, Conf. de géol., 1907, p. 99). Les grands puits de charbon, creusés (...) dans la campagne verte (MORAND, Londres, 1933, p. 43) :
3. Il y avait aussi là-bas des mines de charbon, du charbon à fleur de roche, qui vaudrait de l'or, lorsque le pays se couvrirait d'usines; ...
ZOLA, L'Argent, 1891, p. 76.
4. Les peuples auront pitié de nous plus tard lorsqu'ils auront tiré parti de la lumière et de la chaleur du soleil, pitié de nous qui extrayons si péniblement notre éclairage et notre combustible des entrailles du sol et qui gaspillons le charbon sans souci des générations à venir.
GIDE, Les Nouvelles Nourritures, 1935, p. 264.
SYNT. [Relatifs à la nature du charbon] Charbon bitumineux, humique; charbon dur, gras, léger, maigre, pulvérulent, tendre; aggloméré (de charbon). Cf. aggloméré III B 1. Synon. boulet, briquette de charbon. [Relatifs à l'exploitation et au traitement du charbon] Gisement de charbon; couche, lit de charbon; poussière, tas de charbon; extraire du charbon; combustion, distillation, épuration du charbon. [Relatifs à l'utilisation domestique du charbon] Charbon domestique; armoire, coffre, tiroir à charbon; cave, soupente à charbon; seau à charbon.
P. compar., fam. [Dans certaines expr. où il est question de pers. déficientes ou insensibles] Sourde comme un sac de charbon (A. FRANCE, Le Crime de Sylvestre Bonnard, 1881, p. 378) :
5. Son désespoir eût arraché des sanglots à un seau de charbon de terre. L'employé, lui, demeurait impassible.
COURTELINE, Le Train de 8 h 47, 1888, 2e part., 8, p. 193.
P. ell. S'asphyxier avec du charbon. S'asphyxier avec un gaz nocif issu de la combustion du charbon (cf. A. DUMAS Fils, La Dame aux Camélias, 1848, p. 167).
P. méton.
♦ Escarbille, poussière de charbon. Chacun racontait des histoires de charbon dans l'œil (MAURIAC, Le Fleuve de feu, 1923, p. 152).
Arg. Travail du charbon, charbonnerie (A). Aller (bosser) au charbon. ,,Exercer un métier régulier`` (ESN. 1966). Si je sortais pas champion de ce derby, j'étais plus bon qu'à aller bosser au charbon! (A. SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 201).
COMM. Bois et Charbons, charbons et vins. Lieux où l'on peut acheter du combustible et, d'autre part, se procurer ou consommer des boissons. Un Bois et Charbons. Cf. bar2 :
6. Il y a le vins-restaurant, le vins-épicerie, la fruiterie et vins, le vins-crémier, le vins-tabac, le vins-concert et bal musette, le charbons et vins, le bar, la distillerie, le grand comptoir, et, pour chaque débit, un hôtel meublé.
FRAPIÉ, La Maternelle, 1904, p. 10.
II.— [Le charbon comme produit industr.] Produit essentiellement constitué de carbone, obtenu artificiellement et destiné à des usages divers.
A.— B.-A. et ARTS GRAPH. Charbon obtenu à partir du saule ou du fusain dont on se sert pour dessiner. Synon. fusain. Un immense portrait (...) crayonné au charbon (CHAMPFLEURY, Les Souffrances du professeur Delteil, 1853, p. 226).
Papier à couche sensible utilisé en rotogravure (cf. La Civilisation écrite, 1939, p. 1010).
B.— COSMÉTIQUE, péj. Fard utilisé pour le maquillage des yeux. Un œil crayonné dont le charbon s'efface de travers (, Aphrodite, 1896, p. 140). Maquillage de plâtre et de charbon (F. CARCO, Montmartre à vingt ans, 1938, p. 149).
C.— INDUSTR. CHIM. et PHYS.
1. CHIM., MÉD. Charbon animal. Produit obtenu par la calcination d'os en vase clos, utilisé comme décolorant et, sous forme purifiée, comme anti-infectieux. Filtre de charbon. Synon. noir animal, noir d'os, charbon d'os.
7. ... le charbon animal produisait la décoloration presque instantanément et il agissait à dose si faible qu'une pincée de poudre de charbon d'os, ajoutée à un litre de vin rouge, chauffé au bain-marie, le décolorait si complètement, qu'en jetant le mélange sur un filtre, le vin passait aussi incolore que l'eau pure.
J. ROUBERTY, Manuel de sucrerie, 1922, p. 54.
Charbon (végétal). Résidu pulvérisé de la combustion de bois non résineux, destiné à l'usage thérapeutique (dans les affections intestinales) et chimique (préparation d'adsorbats). Synon. charbon de bois officinal. Charbon actif. Charbon végétal traité spécialement pour augmenter ses propriétés adsorbantes, utilisé en médecine et dans les industries chimiques et pétrochimiques. Adsorption au charbon actif (J.-J. CHARTROU, Pétroles naturel et artificiels, 1931, p. 187).
2. PHYS. Charbon de cornue. Sous-produit de la distillation de la houille, très bon conducteur de l'électricité. Électrodes de charbon (M. PRIVAT DE GARILHE, Les Acides nucléiques, 1963, p. 42). Les éléments des piles modernes se composent généralement de charbon de cornue, de zinc et de cuivre (VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 390).
P. méton. Charbon de lampe à arc (J.-J. CHARTROU, Pétroles naturel et artificiels, 1931, p. 148).
Au fig. :
8. On venait d'allumer la guerre entre nous et ceux d'en face, et à présent ça brûlait! comme le courant entre les deux charbons, dans la lampe à arc.
CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 20.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Début XIIe s. « braise, charbon de bois » (Psautier de Cambridge, ps. 17, v. 12, éd. F. Michel : charbuns de fou [carbones ignis]); b) 1251 « charbon de terre » (Règlement concernant l'exploitation des houillières, Arch. de l'Etat à Mons, Quaregnon 15, Cart. de Hainaut, Chron. belges ds GDF. Compl.), supplanté par houille au XIXe s.; c) av. 1200 « chose détruite par le feu ou calcinée » (Première continuation de Perceval, éd. W. Roach et R. H. Ivy, t. 2, p. 123, v. 4220-21); 2. a) 1635 « charbon à dessiner » (P. MONET, Abrégé du parallèle des lang. françoise et latine, Genève); b) 1821 charbon animal (J.-B. KAPELER, J.-B. CAVENTOU, Manuel des pharmaciens et des droguistes, t. 1, p. 181); c) 1868 méd. (DESCHAMPS D'AVALLON, Compendium de pharmacie pratique, p. 218 : charbon pastilles de); d) 1888 électr. (Lar. 19e Suppl.). Du lat. class. carbo « charbon de bois; ce qui résulte de la combustion; charbon destiné à l'usage graphique », lat. médiév. « charbon de terre » (carbones ferrei en 1201 ds DU CANGE, t. 2, p. 160b).
DÉR. Charbonnette, subst. fém., sylvic. Bois utilisé pour fabriquer le charbon de bois, ou bois de même calibre. La charbonnette (...) a cessé d'être employée par la cuisine (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1896, p. 918). Dans les taillis on évalue le nombre de stères de charbonnette, de rondins, de bois de mine (J. COCHET, Culture, aménagement et amélioration des bois, 1963, p. 128). []. 1res attest. 1765, Encyclop. selon FEW t. 2, 355 a, 1821 (Bosc et BAUDRILLARD, Encyclop. méthodique, Culture des arbres, Paris, p. 263 a), s.v. charbon de bois; de charbon, suff. -ette. (Ce suff. n'a pas ici une fonction dimin., v. B. HASSELROT, Étude sur la vitalité de la formation dimin. fr. au 20e s., Uppsala, 1972, p. 11). Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 225, 277. — HASSELROT 20e s. 1972, p. 11 (s.v. charbonnette).
II.
CHARBON2, subst. masc.
A.— BIOL. ANIMALE et HUM. Maladie infectieuse frappant certains herbivores et transmissible à l'homme. — On ne meurt du charbon, (...), que lorsqu'on est palefrenier ou équarrisseur (PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 347). Quand il avait dix ans, la vache de chez eux eut le charbon (BARRÈS, Mes cahiers, t. 4, 1906, p. 215). Papa nous racontait Pasteur, et l'expérience des moutons, du charbon (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Nuit de la Saint-Jean, 1935, p. 34).
SYNT. Microbe, bacille du charbon; pustule de charbon.
Un charbon. Escarre noirâtre qui apparaît chez le sujet atteint du charbon. Un anthrax : un charbon dans le dos qui l'a empêché de sortir dix-sept jours (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1877, p. 1170).
B.— BOT. Maladie des végétaux provoquée par des champignons, qui se manifeste par la présence d'une poussière noire dans certaines parties de la plante :
De nombreux champignons sont parasites des végétaux, citons : l'oïdium de la vigne qui provoque l'éclatement et le pourrissement du raisin, le charbon des céréales, qui détruit le contenu des grains, la rouille du blé, qui épuise la plante malade et diminue considérablement son rendement.
H. CAMEFORT, A. GAMA, Sc. nat., 1960, p. 342.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1568 « anthrax » (A. PARÉ, Œuvres complètes, livre 24, Paris, éd. Malgaigne, 1840-41, t. 3, p. 351 : fièvre, bubons, charbons, pourpre...); b) 1792 art. vétér. (Encyclop. méthod. Méd., t. 4, s.v. charbon); 2. 1701 « maladie des végétaux » (L. LIGER, Nouvelle Maison rustique, Amsterdam, t. 1, p. 235). Empr. au b. lat. carbo au sens de « maladie ».
STAT. — Charbon1 et 2. Fréq. abs. littér. :1 401. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 066, b) 2 881; XXe s. : a) 2 586, b) 1 948.

charbon [ʃaʀbɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1251; charbun, déb. XIIe; du lat. carbo, -onis « charbon de bois ».
———
I Matière de couleur noire où domine le carbone, utilisée comme source d'énergie.
1 Combustible solide, noir, d'origine végétale. a (Déb. XIIe). || Charbon de bois, obtenu par la combustion lente et incomplète du bois. || Fabrication du charbon de bois ( Cuisage) en chaudière, en fosse, en four, en meule, en vase clos. Allumelle, meule.(Dans le même sens). Absolt. || Charbon. || Lieu où l'on fait le charbon ( Charbonnière), où on le vend ( Chantier). || Bois à réduire en charbon. Charbonnette. || Bois formant un charbon léger ou réduit en charbons ardents. Braise. || Charbon incandescent. Tison. || Charbon qui fume. Fumeron. || Braise, cendre de charbon qui reste dans le foyer. || Étouffoir à charbon.
1 Tous deux travaillaient en silence et découvraient le charbon rouge, rouge et rose, doré (…)
M. Genevoix, Forêt voisine, XIII, p. 183 (→ Meule).
b (1251). || Charbon de terre; charbon minéral (vieilli), absolt, et cour., charbon : roche formée surtout de carbone non cristallisé mélangé à d'autres minéraux (qui produisent les cendres). Anthracite, houille, lignite, tourbe. || Exploitation du charbon. Charbonnage. || Extraction du charbon de la mine. || Lavage, criblage du charbon. || Industrie, chimie du charbon. Carbochimie. || Petits morceaux de charbon. Gailletin (tête de moineau), grésillon. || Poussière de charbon. Poussier; escarbille. || Charbon moulé. Aggloméré (1.); boulet, briquette.Panier à charbon. Rasse. || Seau à charbon. || Banne, benne, soute pleine de charbon. || Soute à charbon.Maladie due à l'inhalation de poussière de charbon. Anthracose.
2 Les quatre haveurs venaient de s'allonger les uns au-dessus des autres, sur toute la montée du front de taille. Séparés par les planches à crochets qui retenaient le charbon abattu, ils occupaient chacun quatre mètres environ de la veine; et cette veine était si mince, épaisse à peine en cet endroit de cinquante centimètres, qu'ils se trouvaient là comme aplatis entre le toit et le mur, se traînant des genoux et des coudes, ne pouvant se retourner sans se meurtrir les épaules. Ils devaient, pour attaquer la houille, rester couchés sur le flanc, le cou tordu, les bras levés et brandissant de biais la rivelaine, le pic à manche court.
Zola, Germinal, t. I, IV, p. 40.
2.1 Sous Dour où songent les charbons
Serrés dans leurs écluses,
Un bois dormant s'effeuille et s'use
Aux coups de pics profonds.
Les plus beaux yeux du monde sont
Tes yeux toujours nocturnes,
Tes yeux bleus poudrés de charbon,
Rêveur aux lourds cothurnes
Géo Norge, Famines, « La lampe du mineur », in Littératures de langue franç. hors de France, p. 276.
Charbons flambants, mêlés à des hydrocarbures solides.Vx. || Charbon de cornue. Coke.Charbon activé, préparé à partir de la tourbe.
Relatif au charbon. Charbonnier; charbonnerie; charbonneux. || Chauffage au charbon. || Transformation d'un corps en charbon. Carbonisation.Charbon de forge. || Cémentation du fer entouré de charbon de bois dur. || Combinaison de fer et de charbon. Acier, fonte. || Revêtement intérieur en argile et charbon des creusets. Brasque. || Pôle en charbon d'une pile. || Balai de charbon. || Charbon de magnéto, de lampe à arc.Procédé au charbon (pour le tirage des photocopies).
tableau Classes de roches.
2 (Un, des charbons). Morceau ou parcelle de charbon. || Charbon incandescent. Braise. || Des charbons ardents (→ ci-dessous, loc. fig.). || Viande grillée sur des charbons. Carbonnade, charbonnée, et aussi barbecue, brasero. || Avoir un charbon dans l'œil.
Fig., littér. || Avoir des yeux comme des charbons, des yeux ardents, étincelants. Braise. || Qui brille comme un charbon ardent. Escarboucle (étym.).|| Accumuler des charbons ardents sur la tête de qqn (Épître aux Romains, XII, 20), || l'inciter au remords. — ☑ Loc. cour. Être sur des charbons ardents : être extrêmement impatient et anxieux. → Être sur la braise. ☑ Marcher sur des charbons ardents : se trouver dans une position délicate, périlleuse.
3 Tout le monde (…) disait que c'était marcher sur des charbons ardents, sur des rasoirs, que de traiter cette matière (…)
Mme de Sévigné, 909, 5 mars 1683.
3 (1821). || Charbon animal, et, absolt, charbon : produit de réduction par la chaleur des substances animales et qui est employé comme décolorant. Noir (animal). || Poudre de charbon, pour nettoyer les dents. || Pastilles de charbon, employées contre certains maux d'estomac.
Viande trop cuite, calcinée. || C'est du charbon. || Côtelette en charbon.
4 Fusain. || Dessin au charbon. Crayon, fusain.
Fard de couleur noire utilisé pour le maquillage.
5 Chim. || Charbon actif : charbon obtenu par calcination de matières carbonées végétales (surtout de la tourbe) ou minérales, et utilisé pour ses propriétés absorbantes en médecine et dans l'industrie chimique.
tableau Noms de remèdes.
6 Argot. Travail.Aller au charbon : aller au travail.
———
II Par anal. (de couleur).
1 (1568). Méd., cour. Maladie infectieuse commune à l'homme et aux animaux provoquée par la bactéridie charbonneuse.Avoir le charbon, la fièvre charbonneuse. || Charbon de l'homme. Pustule (pustule maligne); → aussi Anthrax. || Charbon contagieux du mouton, du porc. Épizootie. || Le stomoxe, mouche susceptible de transmettre le charbon.
tableau Principales maladies et affections.
2 (1701). Champignon parasite des plantes (Ustilago) qui a l'aspect d'une poussière noire; la maladie elle-même. Anthracnose, carie, charbouille, nielle, rouille; ustilaginisme. || Charbon des graminées, du blé, de la vigne. || Attaqué par le charbon. Charbonné, II.
DÉR. Charbonnage, charbonner, charbonnette, charbonneux, charbonnière. — V. Charbonnerie, charbonnier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • charbon — CHARBON. s. m. Bois embrasé. Le bois neuf n est que feu & charbon. charbon ardent. charbon tout rouge. charbon esteint. charbon allumé. griller sur les charbons. On dit, d Un homme qui a une fievre ardente, qu Il brusle comme un charbon. Charbon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Charbon — Char bon, n. [F., coal, charbon.] 1. (Far.) A small black spot or mark remaining in the cavity of the corner tooth of a horse after the large spot or mark has become obliterated. [1913 Webster] 2. A very contagious and fatal disease of sheep,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Charbon — Pour les articles homonymes, voir Charbon (homonymie). L anthracite, forme du charbon au plus haut rang d houillification. Le charbon est un kérogène formé à partir de la …   Wikipédia en Français

  • charbon — (char bon) s. m. 1°   Élément composant presque en totalité la substance du bois et obtenu presque pur au moyen d une combustion lente que l on arrête dès qu on a chassé l oxygène, l hydrogène et presque toute l eau ; le charbon obtenu ainsi est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHARBON — s. m. Morceau de bois qui est entièrement embrasé, qui ne jette plus de flamme. Le bois neuf fait de bon charbon. Charbon ardent. Charbon tout rouge. Charbon éteint. Charbon allumé. Faire griller sur les charbons. Fig., dans le style de l… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CHARBON — n. m. Morceau de bois encore incandescent qui ne jette plus de flamme. Charbon ardent. Charbon tout rouge. Faire griller sur les charbons. Fig. et fam., être sur des charbons ardents, ou simplement sur des charbons, éprouver une vive impatience,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • charbon — nm. SHARBON (Albanais, Annecy.003, Billième, Thônes.004, Villards Thônes), starbon (Giettaz), tsarbon (Montagny Bozel.026, Moûtiers). E. : Bétail, Blé. A1) bois // brindille charbon charbonné // incomplètement brûlé, charbonnaille (fl.) :… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • charbon — Un Charbon, Anthrax, Carbunculus. Charbon vif, Pruna, Candens carbo. Charbon esteint ou allumé, Carbo. Le charbon, Prima lineamenta. Maniere de parler des peintres …   Thresor de la langue françoyse

  • Charbon — Known also as anthrax, charbon is a serious bacterial infection. It is not primarily a human disease but rather an infection of animals. Cattle, sheep, horses, mules, and some wild animals are highly susceptible. Humans (and swine) are generally… …   Medical dictionary

  • charbon — malignant ma*lig nant, a. [L. malignans, antis, p. pr. of malignare, malignari, to do or make maliciously. See {Malign}, and cf. {Benignant}.] 1. Disposed to do harm, inflict suffering, or cause distress; actuated by extreme malevolence or… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.